Forza Flandria , le fantôme aux 100 visages

N°22 / Printemps 2023
Journaliste François Brabant

Nom de code : Forza Flandria. Mais qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse, celle que procure le combat inlassable pour l’autonomie de la Flandre. Depuis un siècle, les manœuvres se succèdent, parfois au grand jour, souvent secrètes. Avec le même objectif : constituer un large regroupement politique en vue d’accélérer la marche de la Flandre vers son destin. Des tentatives aux résultats mitigés. Mais certains y songent de nouveau, alors que l’hypothèse d’une alliance entre N-VA et Vlaams Belang est discutée pour 2024. En vue : le dernier épisode d’un chassé-croisé vertigineux dont le point de départ et d’aboutissement est presque toujours Anvers.

C’est un spectre qui revient sans cesse hanter. Un siècle que cela dure. Beaucoup l’attendent, autant le craignent. D’autres s’en moquent. L’a-t-on déjà vu ? Oui, de ci de là, sous des formes évasives, fluctuantes. Toujours insaisissables. Dix fois au moins, ses sectateurs ont cru en déceler la forme aboutie, concrète, apte à modifier à jamais le panorama des forces et des idées en Flandre. Impressions à chaque fois trompeuses. Mais alors que se profile le grand combat de 2024, avec des factions nationalistes postées sur deux rives, séparées seulement par un cordon, l’idée s’invite de nouveau dans les esprits.

Cet article est réservé à nos abonnés

Wilfried N°22 - Antwerpen Parano


Éditions précédentes
N°24
Au pays des dimanches noirs
N°23
Belgique Vagabonde
N°22
Antwerpen Parano
Newsletter

Le magazine qui raconte la Belgique par emails