Forza Flandria , le fantôme aux 100 visages

N°22 / Printemps 2023
Journaliste François Brabant

2019 : Sept semaines de négociations

Sept semaines qui eût été empensable sous la décennie précédente. Arrivés aux premières et deuxième places des élections régionales, la N-VA (24%) et le Belang (18%) négocient tout l’été 2019 la formation du gouvernement flamand. Peu importe au fond les arrière-pensées de Bart De Wever, le simple fait d’associer l’extrême droite à des pourparlers aussi officiels tient de l’inouï. Les activistes de la cause flamande, eux, exultent. Certains d’entre eux, qui ont passé une vie de militant dans la marginalité et l’opprobre, entrevoient enfin l’occasion de faire payer leur arrogance aux trado’s, comme on dit dans les cercles nationalistes. Dans une tribune publiée par Knack en juin 2019, Chris Janssens, l’un des trois négociateurs mandatés par le VB, en appelle au principe unitaire du samen uit, samen thuis (ensemble dehors, ensemble dedans) : « Se souvenant de l’idée de Forza Flandria, la N-VA et le Vlaams Belang devraient maintenant adresser, épaule contre épaule, un ultimatum à l’Open VLD et au CD&V. »

Bien sûr, ces sept semaines de négociations n’étaient qu’un très long tour préliminaire. En bout de course, la N-VA finira bien par s’allier aux chrétiens-démocrates et aux libéraux, laissant croupir le Belang dans l’opposition pour une législature supplémentaire. Mais une barrière mentale a cédé.

Le cordon sanitaire est sous pression comme jamais il ne l’a été depuis son instauration en 1989. En attestent la multiplication des cas tangents à l’échelle locale. Bart Laeremans est l’un d’eux. Lui aussi a « le pedigree », selon l’ex-pression consacrée. Son grand-père fut sénateur Volksunie avant de migrer au Vlaams Blok. Son père a été vice-président de la Volksunie ; son frère, député Vlaams Belang. Bart Laeremans lui-même a été parlementaire VB de 1995 à 2014. En juin 2022, à la faveur d’un changement de majorité, il devient bourgmestre de Grimbergen, dans une coalition avec la N-VA et le CD&V. Un mini-Forza Flandria aux portes de Bruxelles ? « C’est le premier bourgmestre d’extrême droite de ce pays depuis 1945 », s’insurge l’opposition. Bart Laeremans rétorque qu’il n’est plus membre du Belang, que sa liste est purement locale. « Je reste partisan d’une Flandre indépendante. Mais je me suis distancié de mon ancien parti parce que je ne voulais plus être associé aux provocations à répétition de certains. Je serai le bourgmestre de tous les habitants de Grimbergen sans discrimi-nation. Je rejette le racisme. »
« L’exemple de Grimbergen pourrait en inspirer d’autres », avertit Jean-Marie Dedecker. Dans de nombreuses localités du pourtour anversois, à Boom, à Wilrijk, à Lier… les bourgmestres N-VA seraient très tentés de présenter en 2024 des listes locales abritant en leur sein des Belangers.

On voit une sorte de panique chez De Wever… Ses expressions étranges trahissent le fait qu’il n’est pas immunisé contre la tentation de l’aventure.

Notes de bas de page

1. À la suite de sa défaite électorale en 1936, l’Union catholique belge se scinde en deux sections, qui fonctionnent chacune comme un parti indépendant : le KVV en Flandre et le Parti catholique social en Wallonie. Après 1945, ces partis laisseront place à une organisation de nouveau unitaire, le Christelijke Volkspartij-Parti social-chrétien (CVP-PSC).

2. Frans Van Cauwelaert : bourgmestre d’Anvers de 1921 à 1932. Au sein du CVP, il incarne une aile flamingante mais opposée à tout rapprochement avec l’extrême droite. Il est le grand-oncle de Rik Van Cauwelaert.

3. Cet épisode sera relaté en détail en 2019 par un article de Knack, qui a eu accès à la correspondance et aux archives personnelles de Paul Belien, exhumées par Carl Devos, professeur de sciences politiques à l’université de Gand, dans le cadre de ses recherches.

4. Volksaard : l’identité, le caractère du peuple.

5. Guy Spitaels : président du Parti socialiste de 1981 à 1992, ministre-président wallon de 1992 à 1994.

 

Wilfried N°22 - Antwerpen Parano


Éditions précédentes
N°27
Au cœur du nationalisme
N°26
La fièvre
N°25
Israël-Palestine, aux sources d'une particularité belge
Newsletter

Le magazine qui raconte la Belgique par emails