Valérie Glatigny et la fin des tabous

Wilfried N°14 – Hiver 2020
lundi 19 avril, 2021

Qu'attendons-nous pour aimer les animaux se demande la ministre libérale ? Attention, entretien en présence de deux chiens très méchants.

L’atlas de Bruxelles, la ville-monde

Wilfried N°15 – Printemps 2021
jeudi 18 mars, 2021

Mieux que De Boeck, TomTom et Mappy : voici, en vingt cartes, une vue de coupe inédite de la capitale et ses 184 nationalités.

Efira ne se prend pas pour Marie-Antoinette

Wilfried N°15 – Printemps 2021
jeudi 18 mars, 2021

Mais Virginie Efira est tout de même en passe de devenir une actrice majeure. Ça méritait bien une très longue conversation avec Wilfried.

Jacqueline Aubenas, la vieille dame de Flagey

Wilfried N°15 – Printemps 2021
jeudi 18 mars, 2021

Mère de la journaliste française Florence Aubenas, figure importante du féminisme bruxellois des années 1970, elle a vu la capitale se transformer en un demi-siècle. Une histoire de trous et de cigares.

« On ne peut pas faire un compromis avec soi-même, ce serait trop facile »

Wilfried N°13 – Automne 2020
vendredi 16 octobre, 2020

Les années Dehaene, les négociations de l’été dernier avec le PS, la « méthode bicéphale », la prochaine réforme de l’État, l’avenir de Bruxelles… Le président de la N-VA entend jouer un rôle stratégique dans la transformation du pays. Il l’explique à « Wilfried ».

 

Tom Van Grieken : « Notre horizon, c’est 2024 »

jeudi 15 octobre, 2020

Durant la pandémie, l’extrême droite séparatiste continue d’avancer ses pions. Juste avant le confinement, un sondage donnait le Vlaams Belang à 27,3 % des intentions de vote, désormais loin devant la N-VA (20,7 %). Une remontée franchement inattendue pour un parti laissé pour mort en 2014, quand un jeune publicitaire du nom de Tom Van Grieken l’a repris en main. D’habiles et provocantes campagnes de marketing en ligne plus tard, voilà le Vlaams Belang en position de force, malgré le cordon sanitaire, et Tom Van Grieken de réclamer sa place sur le podium politique. C’est compter sans la crise multiforme qui ne fait que commencer, et qui pourrait tout aussi bien perturber les plans de l’extrême droite qu’accélérer la réalisation de ses desseins.

« Il faut renouer le contact avec la Flandre »

Wilfried N°13 – Automne 2020
jeudi 15 octobre, 2020

Une Belgique en perpétuelle crise existentielle, constamment au bord du collapse ? « On ne peut pas continuer comme ça », lance Zakia Khattabi. L’ex-présidente d’Ecolo appelle à définir au plus vite un contre-projet pour réenchanter la politique et faire barrage aux nationalistes flamands, « les seuls qui ont un vrai projet institutionnel ». Au passage, elle réplique à Theo Francken : «La valeur ajoutée de l’immigration marocaine, elle se trouve dans les mains de mon père, qui a été ouvrier, qui a construit Bruxelles». 

Belgian Fight Club

Wilfried N°13 – Automne 2020
jeudi 15 octobre, 2020

La politique peut être violente, même en Belgique. Attention, cette rubrique ne convient pas aux moins de 16 ans.

La Belgique de Raoul Hedebouw (PTB)

Wilfried N°13 – Automne 2020
jeudi 15 octobre, 2020

Triptyque national, troisième volet. Pas de scoop, mais un cours de cuisine : d’après le gouailleur en chef des communistes, le bilinguisme, c’est la petite sauce aux oignons belges.

« Les femmes politiques ne sont pas des mauviettes »

Wilfried N°12 – Été 2020
mercredi 1 juillet, 2020

De la Wallonie, où Gwendolyn Rutten a vécu plusieurs années, elle apprécie la générosité, la franchise de Paul Magnette et Georges-Louis Bouchez, l’égalité des chances offerte sans complexe. Sur la Flandre, où elle est née et où elle vit, elle jette en revanche un œil de plus en plus vigilant depuis un certain dimanche noir de 2019. Gwendolyn Rutten vient de raccrocher après huit années à la présidence du parti libéral flamand. Le temps l’a adoucie, dit-elle. Elle se sent sociale, rêve d’une politique qui ose le doute et l’honnêteté, veut exercer un pouvoir affranchi de tout titre. L’amorce d’une renaissance?