Wilfried N°5

Jusqu’ici tout va bien

9,90 €

Pour ce qui est des femmes au pouvoir, Joëlle Milquet (CDH) et Laurette Onkelinx (PS) restent des oiseaux rares. Voyez alors Francken (N‑VA) comme un aigle aux crochets acérés, Lamberts (Ecolo) comme le moineau à la mélodie tranchée.

Le monde est au bord de l’effondrement, nous ne le constatons pas encore. Et comme l’homme qui chute dans La Haine de Mathieu Kassovitz, on se dit que « jusqu’ici, tout va bien ».

C’est donc, plus que jamais, le temps de l’action ! Chez Wilfried, à la sortie de ce n°5, nous espérons que dans dix ans, nous serons surpris non pas par notre résignation quotidienne mais plutôt par l’agilité et la vitesse avec lesquelles nous sommes parvenus à changer de modèle, à mettre en œuvre des politiques cohérentes, à élaborer un nouveau récit capable, après les religions de dieux et les religions d’argent, de guider nos actions. À nous de jouer.

À découvrir dans ce numéro :

un portrait de Rafael Correa, un ex-président de l’Equateur retranché à Louvain-La-Neuve ;

une enquête sur Thomas Salden, demi-frère d’Olivier Chastel (MR) et nettoyeur libéral ;

la lutte contre le patriarcat d’Anne Tonglet ;

une interview de Theo Francken (N-VA), un sniper d’Etat ;

une dégustation de blanc bleu belge avec Charles Michel (MR) et Willy Borsus (MR) ;

une rencontre entre Joëlle Milquet (CDH) et Laurette Onkelinx (PS) ;

la flibuste de Bouli Lanners contre le lobby nucléaire ;

le récit des départs des bourgmestres Louis Tobback et Daniël Termont (SP.A) ;

une excursion à Taizé avec Philippe Lamberts (Ecolo) ;

et d’autres encore.

Sommaire

OPENING

Les affiches électorales du passé

Elio Di Rupo sosie de Steve Jobs, Louis Michel de son fils, Jacqueline Galant blonde et Willy Borsus avec des cheveux. La machine à remonter le temps en surchauffe. 

Alisson De Clercq, de la chambre au tantra

Dans une vie précédente, elle était députée fédérale PS. Depuis, elle prodigue des massages à visée spirituelle sur des personnes nues, parmi lesquelles un de nos journalistes.

Belgium, One Point

Un patriotisme sans patrie est-il possible? Peut-être, mais seulement si la Belgique gagne au foot. Une chronique du Gallois Martin Conway.

Van Cau, Prophète Au Pays Noir

Au temps où Charleroi était sous la férule de Jean-Claude Van Cauwenberghe, la gazette de la ville publia un dessin de lui en Moïse brandissant les tables de la loi budgétaire. Paul Piret en fait l’exégèse.

Mathias Pley, « Monsieur le Ministre »

À 19 ans, ce jeune homme a des désirs d’avenir affirmés : écrire un livre politique, devenir bourgmestre de Beauraing et puis, why not, Premier ministre.

ÉPISODES

Laurette Onkelinx et Joëlle Milquet, duo comique

Jadis concurrentes, Joëtte et Laurelle s’envoient désormais du « salut, ma belle ! » et tapent de concert sur Michel et consorts. De leur temps, c’était bien, c’était chouette, mais maintenant…

 

Theo Francken, le croquemitaine populaire

Adulé par certains, haï par d’autres, on le dit aussi jovial, rigolard, ordurier, pyromane et cogneur. Humain après tout ? En tout cas, il a parlé à Wilfried.

 

La Foire De Libramont, Entre Kitsch Et Prospectivisme Fermier

On a vu des choses auxquelles les citadins ne pourront croire : Willy Borsus cuire un steak, Charles Michel planter du céleri et une vision de l’agriculture de 2050 pleine de robots et de drones.

Rafael Correa, de l’Equateur au Brabant Wallon

Pendant ses trois mandats de président de l’Équateur, il a lutté autant contre la pauvreté que contre l’opposition, essuyant même une tentative de coup d’État. Redevenu simple citoyen, il est revenu s’installer à Louvain-la-Neuve, où il fut jadis boursier.

Waremme, Terre Rouge

Dans cette petite ville de Hesbaye, on vote socialiste depuis près de cent ans, de Joseph Wauters à Guy Coëme. Le changement, c’est maintenant ?

Thomas Salden, le nettoyeur libéral

Demi-frère d’Olivier Chastel, cet homme de l’ombre très controversé exerce plusieurs mandats publics au poids considérable à Charleroi. Et abat le sale boulot de son parti, le MR.

Bouli Lanners, nucléaire, non merci !

Vous l’avez aimé dans les Snuls ? Vous avez vu tous ses films ? Vous allez l’adorer dans sa flibuste contre le lobby nucléaire, une histoire de David contre Goliath mais où Goliath flippe quand même un peu.

Anne Tonglet, survie et jurisprudence

L’affaire Tonglet-Castellano, viol en 1974 de deux jeunes touristes belges, fit l’objet d’un procès retentissant où, quasi pour la première fois, on écouta les victimes sans ricaner. Myriam Leroy a rencontré Anne Tonglet, qui n’a rien perdu de sa combativité.

Philippe Lamberts, Écologie, babeluttes et confitures

Quatre cents kilomètres de covoiturage avec le président du groupe des Verts au parlement européen, de Taizé à Strasbourg, c’est une bonne occasion de faire les pipelettes sur tout, rien et tout ce qui navigue entre tout et rien.

Louis Tobback et Daniël Termont, la fin d’un certain socialisme ?

Après trente-six années au pouvoir, le départ à la retraite des deux bourgmestres accentue le malaise au sein des socialistes flamands. Louvain et Gand leur trouveront-elles des successeurs de cette trempe ?

Rimbaud À Charleroi : il est des nôôôô-ôôôô-tres

Arthur Rimbaud a 16 ans quand il entre, les bottines déchirées, à Charleroi, où il se sent directement bien. La romancière Nathalie Skowronek imagine les yeux hallucinés du poète s’il devait y revenir aujourd’hui, attablé à une terrasse de la future marina.

Jean-Pierre Van Rossem, mi-Limonov, mi-loup de wall street

Durant les années 1980-1990, Jean-Pierre Van Rossem escroque la Belgique bourgeoise, passe par la case la prison et fonde un parti libertaire, promesse d’immunité parlementaire. Portrait en attendant le film, peut-être, un jour…

BONUS

Dormez, je le veux

Après le droit à la paresse, l’obligation de dormir huit heures par nuit ? Certains y pensent. Une chronique de Serge Coosemans.

Picoler en campagne électorale, cet art nécessaire…

Et un, je retire le bouchon et deux, je mets un petit glaçon et trois, je verse la boisson et quatre, je me rince le siphon. C’est l’apérobic mais pour la bonne cause : la démocratie, le changement, l’avenir, tout ça…

Death of the cool

On n’échappe plus au cool, ce supposé art de vivre dont Bruxelles serait devenue la capitale, et qui nous vend son lâcher- prise et ses injonctions à jouir. Et si c’était plutôt un art de consommer ? Une chronique de Fabrice Delmeire.

Le journal de David Bartholomé

L’été de Bartho : du foot, du foot et encore du foot, l’affaire Benalla, des concerts à domicile et une lettre de lectrice complètement in love…

Récits & Interviews

Bouli Lanners , profession flibustier

Quand il ne navigue pas en rebelle sur les canaux en compagnie des Dark Eels, qu’il n’est pas à l’ancre du côté de l’île écossaise de Lewis, où se situera l’action de son prochain film, Bouli […]

N°5 / Automne 2018

Éditions précédentes
N°27
Au cœur du nationalisme
N°26
La fièvre
N°25
Israël-Palestine, aux sources d'une particularité belge
Newsletter

Le magazine qui raconte la Belgique par emails